• Plusieurs lieux sont également possibles, comme le jardin ou la cour de votre maison ou de votre immeuble. S’il s’agit d’un lieu collectif, demandez l’autorisation à la copropriété et prévenez les voisins en glissant un petit mot dans leur boîte aux lettres.

• Pensez aux lieux publics comme les jardins municipaux, les grands parcs. Aux champi à la campagne, aux rorêts, aux lieux touristiques. Un petit coup de fil vous permettra de savoir qui en est le propriétaire ou le gestionnaire. Un petit conseil : faites un petit tour aux mêmes horaires pour voir qui les fréquente : un club de boulistes n’appréciera pas forcément une dizaine de gamins braillards, mais sera tout content d’être l’un des participants d’un grand jeu à l’occasion d’une épreuve. Et sans être paranoïaque, certains lieux ne sont pas particulièrement bien fréquentés (voir Sécurité, page 388) ; vérifiez que des petits malins n’ont pas enlevé les indices savamment
disposés de votre jeu de piste !

• U plus important a l’extérieur est de bien délimiter les espaces de jeux. Vous pouvez tendre des rubans entre les arbres pour indiquer physiquement les limites.

• Retirez le mobilier inutile, les outils de jardinage.

• Organisez des espaces différents pour les jeux et pour le goûter. Et profitez de la place pour installer des espaces de jeux différents. Prévoyez un abri si le temps tourne.

• Si l’anniversaire se déroule à l’extérieur, par exemple dans le jardin de votre maison, avec possibilité d’aller à l’intérieur pensez à organiser un sens de circulation, pour éviter la sarabande et n’avoir pas tout à nettoyer.

• Toute cette organisation spatiale sécurise les enfants, pose les règles de vie et facilite leur autonomie : « Tu veux
aller faire pipi ? Eh bien, tu suis les flèches bleues ! « 

Commentaires