• Le texte est rédigé sur une feuille A4 pliée en deux, accompagné d’un dessin. Pour qu’il n’y ait pas d’erreur sur le texte, surtout quand on l’écrit lettre par lettre en ajoutant des fioritures, le plus simple est d’avoir un texte de base sous les yeux que l’on recopie scrupuleusement. On évitera ainsi les « pour mon nanniwersaire », à moins que ce ne soit voulu !

• Le texte peut être totalement ou en partie manuscrit, il peut être photocopié (à condition que la reproduction soit propre et soignée et que l’on prévoie la place pour le nom du destinataire) et le coloriage est possible. N’utilisez jamais plus de deux couleurs (celles de la décoration des lieux, par exemple) et n’abusez pas des polices de caractères farfelues et illisibles.

• Avec les nombreux logiciels qui existent sur le marché, il est possible de créer une mise en page, d’y ajouter une illustration informatique ou manuelle. Il existe même des cartes d’invitation sur des sites Internet consacrés aux anniversaires. Avec le défaut que cela ne soit pas très personnel. Expliquez bien à votre enfant qui, pour le coup, ne va plus décrocher de son ordinateur qu’« on ne va pas, non plus, y passer toute la nuit » !

• Il existe également dans le commerce des prêts à monter de découpage, à réaliser soi-même, au rendu très heureux avec de très jolis papiers de couleur aux formes variées d animaux, de fleurs ou de petits cœurs. Faciles à monter a votre enfant, ils sont cependant un peu onéreux.

Commentaires