Ce sont eux que Ton évoque en priorité lorsque Ton parle de grands jeux en extérieur, mais ce sont souvent les pires ! Quel est l’intérêt de traîner pendant des heures, sous un soleil de plomb, en empruntant un circuit que l’on connaît déjà, à la recherche d’objets introuvables, d’être obligé de répondre à des messages auxquels on ne comprend rien pour arriver dans un lieu où l’on décrète que c’est la fin du jeu et
que le trésor est constitué du goûter habituel ? Non, il est encore temps de proposer de vrais grands jeux de piste qui feront « des souvenirs pour quand on sera grand » !

Principes de base
• La piste est tracée auparavant par les animateurs du jeu.
Les enfants doivent suivre cette piste jusqu’au bout. Les joueurs peuvent être répartis en équipes et partir en décalé ou sur des pistes légèrement différentes.
• Les joueurs doivent repérer les indices qui leur permettent de progresser.
• Tout au long de leur parcours, ils trouveront des messages à déchiffrer.

Les points importants
• Le circuit sera soigneusement choisi pour être inattendu, agréable et sans danger.
• II sera soigneusement chronométré, en tenant compte des temps morts et des capacités physiques des participants. Les joueurs doivent avoir le temps de flâner : il ne s’agit en aucun cas d’une course contre la montre !
• La piste doit être à la fois suffisamment discrète pour qu’un non-initié ne la repère pas et suffisamment bien fait pour que, d’un point, on puisse apercevoir le suivant.
• Le thème, la présentation et la conclusion du jeu de piste restent des temps aussi importants que son déroulement.

Discrétion
Utilisez des matériaux discrets et en rapport avec l’endroit où se déroule le jeu : des cailloux, des herbes, des branchages, des herbes à la campagne ou dans la forêt ; des galets, des algues, des traces sur le sable sur une plage ; des dessins à la craie de différentes couleurs, un stylobille, du papier autocollant quand on traverse un village.

Des exemples de pistes
Avant de commencer, il est important de rappeler quelques consignes.
• L’indice est toujours à gauche dans le sens de la marche.
• Il y a obligatoirement un indice tous les 30 pas minimum.
• L’indice est toujours au niveau du sol ou à hauteur des yeux d’un enfant (1,30 m environ).
• La taille d’un indice ne dépasse jamais la largeur d’une main, mais elle peut varier selon le support utilisé.
• Tout indice doit être détruit ou effacé après utilisation.

Traces
En fonction du terrain, on pourra s’amuser à imaginer d’autres formes de pistes comme :
• des pincées de sucre ou de sel coloré avec des colorants naturels et disposées dans le creux d’un arbre ou d’un rocher ;
• des petits tas de paillettes dorées ;
• des punaises de couleur ou des gommettes à la base des arbres ou des poteaux télégraphiques ;
• des petits ballons gonflés flottant à la surface de l’eau stabilisés avec une ficelle et un galet ou attachés aux fenêtres.

Pour cacher vos messages
Utilisez de petits rouleaux de papier glissés dans un petit tube (le corps d’un stylo, par exemple) et enfoncés dans n’importe quel matériau (terre, sable, eau…). Ils se dissimulent facilement :
• scotchés sous l’assise d’un banc public ;
• dans le nœud d’un arbre ;
• dans la terre d’un pot de fleur ;
• derrière un panneau de signalisation.
On trouvera une liste de codages de messages et d’épreuves aux pages suivantes.

Commentaires