• Sortons un peu des clichés, même si les enfants sont souvent très normatifs par peur de se distinguer des autres et de perdre leur amitié : on peut être une fille et aimer les ballons, les petites voitures et les jeux vidéo. Ce n’est pas pour autant que Ton doit être affublée de surnoms comme « garçon manqué » ou « fille réussie » si Ton joue à la poupée.
• Un cadeau, ça se respecte ! Pour celui qui le reçoit, c’est une ouverture vers d’autres idées. Alors, sus aux clichés ! Admettons que, pour cette génération encore, les accessoires de coiffure (barrettes, chouchous…), les bijoux fantaisie, certains jeux (corde à sauter, élastique…), poupées mannequins ont plutôt du succès du côté de la gente féminine.
• Mais d’autres accessoires tels que le maquillage, les paillettes, les échantillons de parfum, les savons, les trousses à maquillage, les perles de bain, etc. peuvent également être destinés aux garçons. Un même objet peut avoir une destination multiple : par exemple, les perles peuvent être utilisées dans un but esthétique ou artistique. Faire référence à la sensibilité et à l’imagination fait autant plaisir aux filles qu’aux garçons.

Commentaires